Aucun favori au départ

Categories: Blogue

Lecture

1 Thessalonians 4:13-18

13Frères et sœurs, nous voulons vous faire connaître la vérité au sujet des morts. Ainsi vous ne serez pas tristes comme les autres qui n’ont aucune espérance.

14Nous croyons que Jésus est mort et qu’il s’est relevé de la mort. Donc, de la même façon, ceux qui sont morts avec Jésus en croyant en lui, Dieu les réunira à Jésus.

15Oui, voici ce que nous disons, d’après une parole du Seigneur : nous qui serons encore vivants quand le Seigneur viendra, nous ne passerons pas avant ceux qui sont morts.

16On entendra un signal, la voix du chef des anges, le son de la trompette de Dieu. Alors le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui sont morts en croyant au Christ, se relèveront de la mort les premiers.

17Ensuite, nous qui serons encore vivants, nous serons emportés ensemble avec eux sur les nuages, en montant vers le Seigneur pour le rencontrer. Et ainsi nous serons avec le Seigneur pour toujours.

18Alors, encouragez-vous les uns les autres avec ces paroles.

Copyright © 2000, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.


Réflexion

Les premiers lecteurs des lettres de Paul étaient préoccupés par les détails techniques relatifs à la seconde venue du Christ, et ils se posaient en particulier une question: que se passerait-il pour ceux qui étaient décédés avant le retour de Jésus?  Ressusciteraient-ils avec les croyants ou avaient-ils manqué le train en étant morts trop tôt? Se trouvaient-ils dans une catégorie de gens sans espoir, qu’il faudrait pleurer et qui seraient abandonnés pour l’éternité?

Non, dit Paul. Quand Jésus reviendra, il élèvera jusqu’à lui tous ceux qui auront gardé la foi, incluant ceux qui sont morts et ceux qui seront encore en vie. Personne n’a priorité, ni dans le temps, ni de par son état. Dieu prendra tous ceux qui sont morts en Christ et tous ceux qui vivent encore par la foi et il les amènera à la rencontre du Seigneur. Personne ne sera oublié.

Je pense qu’il faut se méfier d’une interprétation trop littérale de termes tels que «descendre», «monter» et «nuages». Je me souviens en effet de mes propres enfants qui s’inquiétaient de ce qui se passerait si, en ce jour du retour de Jésus, le ciel serait bleu et sans nuages!  Et aussi, ils se demandaient s’il fallait se trouver à Jérusalem pour repartir avec Jésus!

Laisser les détails techniques à Dieu me convient parfaitement, car ainsi, il est à la fois le réalisateur, le producteur, le scénariste et le metteur en scène de cette question. Je suis heureux de remettre mon espoir dans la vérité de l’identité et de la raison d’être de la foi. C’est le Seigneur Jésus, celui-là même qui nous est rapporté dans les Écritures et dans l’Histoire, qui nous apparaîtra. Et ce sont les vivants et les morts qui auront cru en lui qui le rencontreront. Ainsi, nous serons toujours avec le Seigneur.

Et peu importe à quoi ressemble le Paradis, nous savons qu’il est sanctifié par la présence de Dieu, et que nous serons avec lui pour toujours et à jamais. À ce propos, l’éternité est non seulement une très longue durée, mais c’est aussi la raison pour laquelle nous sommes nés.

Réponse

 «Seigneur, toi qui reviendras sur terre, accorde-nous de laisser aller notre besoin insatiable de connaître les détails, de maîtriser les technologies, et de tout gérer et contrôler. Accorde-nous de te faire confiance et d’attendre patiemment et calmement ton retour.»


Michael-Pountney miniatureMichael Poutney

De la marine marchande à la Moldavie, la carrière de Michael a été marquée par une diversité que nous pourrions qualifier de transatlantique. Il fut tout à tour professeur de langues et responsable de groupes jeunesse en Angleterre, personnel permanent de l’IVCF aux universités de Colombie Britannique, directeur divisionnaire en Ontario, pasteur à Montréal et à Toronto, directeur du Collège Wycliffe à l’Université de Toronto, personnel permanent de l’IFES (travaillant avec des responsables dans les anciennes républiques soviétiques). Maintenant retiré à Victoria, Michael continue d’aider à implanter des Églises et à servir de mentor pour de jeunes responsables.

Publications

Michael Pountney, “The First Four Years Are The Hardest” (1980: InterVarsity Press, Downers Grove, Illinois)

Michael Pountney, “Getting A Job” (1984: InterVarsity Press, Downers Grove, Illinois)

Don Posterski and Michael Pountney; “Reconciliation: Seeking Restored Relationships” (2000: Institute For Christian Leadership Formation, World Vision International, Monrovia, California)

Michael Pountney, “Searching For Home” (2003: GLIA Moldova)

Michael Pountney, “At A Distance: Encouragement For Cautious Christians” (2006: Essence Publishing, Belleville, Ontario)

Bob Goethe and Michael Pountney: “Mars and Venus Go To Church” (2010: Faith Today).