Le mariage aujourd’hui

Categories: Blog

Difficile de dire si la notion du mariage reprendra du galon un jour, alors que l’union libre est l’option de plus en plus répandue dans nos sociétés occidentales! Et également avec elle les séparations devenues de plus en plus fréquentes! Le mariage est une institution vieille comme Adam! C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (Ge 2:24). Jésus en reprend la teneur dans ses propos dans l’évangile de Matthieu, en ajoutant: «Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni» (19:6).

Ce qui devrait le plus nous interpeller, ce n’est pas la pertinence ou non du mariage comme institution, mais plutôt la compréhension que nous avons de la valeur de la parole donnée. Car même l’institution du mariage n’est pas une garantie de la durée; les statistiques le prouvent. On peut bien déclarer, le jour J : « jusqu’à ce que la mort nous sépare », et se dire en même temps dans son cœur : « de toute façon, si ça ne marche pas, on divorcera ».

Là où tout peut changer, c’est lorsque l’on donne du poids à la déclaration faite devant témoins, que ce soit à l’Église ou à la mairie. Au moment où la personne donne une valeur aux mots d’engagements, ces mots ont une puissance; puissance de vie, de durée, de force. L’engagement demeure un outil fondamental pour construire. Toute la stabilité d’une société repose sur une multitude d’engagements, de serments, de contrats, de baux, de promesses. Il y a une valeur dans l’engagement; ce n’est pas parce qu’on le brise que cet engagement n’a pas de valeur. Le problème n’est pas de prendre un engagement, mais de le briser; c’est une trahison.

Les mots ouvrent et ferment des portes. Si je dis: « On ne se marie pas, car on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve », j’ouvre une porte, celle de la fuite et du désengagement. Si je dis: « Je te marie jusqu’à ce que la mort nous sépare », je ferme la porte de la fuite vers lesquelles des circonstances adverses pourraient me pousser. La parole donnée offre un point d’appui, elle fait référence. « Si nous tenons parole, la parole nous tiendra », disait joliment France Quéré.

On se marie parce que ça prend toute une vie pour apprendre à s’aimer!

Plus sur : http://laframboiserene.wixsite.com/amour

La LLB vous conseille ces ouvrages sur ce sujet que vous trouverez dans toute bonne librairie. 

 Que ton oui Saisons du mariage Aimer son conjoint