Les rois mages

Categories: Blog

En ce samedi 6 janvier, partout au Québec vous trouverez dans les boulangeries des galettes des Rois soulignant l’Épiphanie qui signifie «manifestation, apparition soudaine». Elle fait référence à la visite de mages, des savants, spécialistes des étoiles qui vinrent d’Orient pour adorer Jésus, le roi des Juifs.  «Où est l’enfant qui vient de naître, le roi des Juifs, demandèrent-ils au roi Hérode ? Nous avons vu son étoile apparaître en Orient et nous sommes venus l’adorer.»

Les mages étaient chez les Perses et les Mèdes une caste sacerdotale très considérée. Ils formaient le conseil secret des rois, administraient les affaires religieuses et se vouaient à l’étude de la nature, spécialement de l’astronomie. Il y avait, à la cour de Babylone, un ordre de mages, appelés aussi sages, sur lequel fut établi Daniel (Bible annotée).

Ces mages ne sont cités qu’une seule fois dans la Bible, dans Matthieu au chapitre 2.

Leur identité n’a pas cessé de s’enrichir au fil du temps. Ils devinrent des «princes», puis des «rois». Bien que la Bible ne donne pas leur nombre et ne parle que de «savants venus d’Orient», le nombre de présents offerts laisse penser qu’ils étaient 3 et furent nommés Gaspard, Melchior et Balthazar.

L’étoile qui les avait guidés jusqu’à Jérusalem réapparaît sur le chemin de Bethléem et s’arrête à l’endroit où se trouve le petit enfant. Hasard ou manifestation divine? Malgré son humble demeure, les visiteurs reconnaissent en Jésus celui qu’ils cherchent et lui offrent des présents dignes d’un roi et d’une valeur inestimable.

Pourquoi de tels érudits suivirent-ils une étoile mystérieuse pour venir adorer un roi étranger? On dit qu’ils mirent des mois pour arriver à destination. Pourquoi parcoururent-ils une aussi grande distance? Parce qu’ils n’avaient rien d’autre à faire? Pour adorer une légende ou un personnage tiré d’une fable? Ou pour participer à l’événement qui changera le monde à jamais, pour assister à la venue du Messie pour les juifs et à la naissance du Sauveur pour chacun de nous?

Jésus n’est ni un mythe ni une idéologie. Il est le chemin, la vérité et la vie et s’est incarné pour nous donner accès au Père céleste.

La dégustation de la Galette des Rois n’est certes que pure tradition, mais elle donne l’occasion de se réunir en famille ou entre amis et de se souvenir de la raison pour laquelle de si grands savants firent un tel voyage.